Fibrose sous-muqueuse



Définition

Affection de la muqueuse buccale que l’on qualifie de condition pré-cancéreuse.

On la retrouve presque exclusivement chez des populations indiennes ou asiatiques chez des patients de 20 à 40 ans.

En Inde, on a la présence de fibrose sous-muqueuse dans près de la moitié des cancers oraux.


Etiologies – Facteurs de risque

  • Consommation de bétel et de tabac à chiquer
  • Déficit en vitamine B
  • Alimentation épicée

Signes cliniques

  • Sensation de brûlure intense
  • Formation de vésicules, transformation rapide en ulcérations
  • Hypo- ou hyper-salivation
  • Atrophie de la muqueuse, perte d’élasticité, dépapillation de la langue
  • LOB, dysphagie

Localisation

  • Muqueuse buccale (palais surtout)
  • Pharynx
  • Oesophage

Diagnostic différentiel

  • Sclérodermie
  • Syndrome de Plummer-Vinson
  • Anémie pernicieuse
  • Lichen plan atrophique
  • Maladies bulleuses

Examens complémentaires

En cas de suspicion d’une lésion maligne, on préférera orienter rapidement le patient vers un spécialiste qui prendra en charge les examens complémentaires (ORL, Stomatologue, Chirurgien oral ou maxillo-facial).


Evolution

Contrairement à d’autres conditions pré-cancéreuses, la fibrose sous muqueuse ne pourra pas régresser spontanément ou avec l’arrêt des habitudes néfastes. Elle va, soit rester dans un état stationnaire, soit s’aggraver et possiblement évoluer en lésion maligne.

On a une cancérisation dans 7 à 30% des cas.


Traitement

Il n’y a pas de consensus sur le traitement à prodiguer. Beaucoup de pistes font l’objet d’essais cliniques, mais la fibrose sous muqueuse reste réfractaire à la plupart des traitements.

L’application locale de cortico-stéroïdes permettra d’atténuer les symptômes.


BIBLIOGRAPHIE

  1. Bari S, Metgud R, Vyas Z, Tak A. An update on studies on etiological factors, disease progression, and malignant transformation in oral submucous fibrosis. J Can Res Ther 2017;13:399-405
  2. Warnakulasuriya S, Kerr AR. Oral submucous fibrosis: a review of thecurrent management and possible directions for novel therapies. OralSurg Oral Med Oral Pathol Oral Radiol. août 2016;122(2):232 41.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *