• Fiches lésionnelles

    Botryomycome

    Définition Aussi appelé granulome pyogène. Il s’agit d’un tissu de granulation qui se forme lors d’une exposition à un élément perturbateur. C’est une lésion fréquente et bénigne. Etiologies – Facteurs de risque Irritation chronique localisée Traumatisme Modifications hormonales (Grossesse) Prise de médicaments Une hygiène bucco-dentaire défaillante sera un facteur favorisant. Signes cliniques Masse lisse ou lobulée de 5mm à 1cm de diamètre souvent ulcérée tendance au saignement spontané Apparition rapide Localisation Gencives langue lèvres muqueuse buccale palais Diagnostic différentiel granulome à cellules géantes fibrome hémangiome Sarcome de Kaposi Tumeur métastatique Examens complémentaires Biopsie et examen histopathologique. Traitement Exérèse chirurgicale. BIBLIOGRAPHIE 1. Laskaris G. Color Atlas of Oral Diseases: Diagnosis and…

  • Fiches lésionnelles

    Leucoplasie tabagique ou idiopathique

    Définition Altération de la muqueuse buccale. On parle de condition pré-cancéreuse car une lésion cancéreuse sera plus susceptible d’apparaître dans cette situation que sur une muqueuse saine. La leucoplasie orale est définie par l’OMS comme une plaque blanche ne pouvant être rattachée cliniquement ou histopathologiquement à aucune autre pathologie (candidose, lichen plan, etc). La leucoplasie tabagique est la plus fréquente. Elle apparaît plutôt entre 40 et 60 ans. Les hommes sont plus touchés que les femmes. On parle de leucoplasie idiopathique pour les leucoplasies non liées à une consommation tabagique. Elle a un risque accru de transformation maligne comparé à la forme tabagique. Etiologies – Facteurs de risque – Fréquence…

  • Fiches lésionnelles

    Hypertrophie des papilles foliées

    Définition Variation anatomique non pathologique des papilles. Les papilles filiformes portent des récepteurs tactiles et se trouvent sur toute la partie mobile du dos de la langue, en avant du V lingual. Etiologies Irritation chronique locale Infection Signes cliniques Nodules inflamatoires surélevés quelques millimètres de diamètre Localisation Dos de la langue et bords latéraux, sur sa partie mobile. Traitement Aucun traitement n’est requis. BIBLIOGRAPHIE 1. Laskaris G. Color Atlas of Oral Diseases: Diagnosis and Treatment. Thieme; 2017. 710 p. 2. Vigarios E, de Bataille C, Boulanger M, Fricain J-C, Sibaud V. Variations physiologiques de la langue. Ann Dermatol Vénéréologie. 1 oct 2015;142(10):583 92.

  • Fiches lésionnelles

    Hypertrophie des papilles fongiformes

    Définition Variation anatomique des papilles causée par une agression de la langue. Les papilles fongiformes sont situées sur la partie antérieure du dos de la langue. Etiologies – Facteurs de risque alcool tabac consommation d’épices aliments trop chauds blessures mécaniques (friction, dents usées tranchantes) Signes cliniques Petits nodules rouges, inflammatoires sensation de brûlure douleur modérée Localisation Partie antérieure du dos de la langue. Traitement Suppression des facteurs déclenchants. BIBLIOGRAPHIE 1. Laskaris G. Color Atlas of Oral Diseases: Diagnosis and Treatment. Thieme; 2017. 710 p. 2. Vigarios E, de Bataille C, Boulanger M, Fricain J-C, Sibaud V. Variations physiologiques de la langue. Ann Dermatol Vénéréologie. 1 oct 2015;142(10):583 92.

  • Fiches lésionnelles

    Neurome traumatique

    Définition Un neurome traumatique est une hyperplasie des fibres nerveuses et des tissus environnants qui se produit après avoir endommagé ou sectionné un nerf pendant une intervention chirurgicale. Le nerf alvéolaire inférieur est le plus souvent touché. Etiologies – Fréquence Extraction dentaire Chirurgie d’avancée mandibulaire Exérèse d’une lésion tumorale ou pseudo-tumorale Dans la plupart des cas de traumatisme, ce sont des processus de réparation cellulaire qui se mettent en marche pour rétablir la continuité tissulaire après le dommage. La survenue d’un neurome traumatique est rare et implique une lésion importante du nerf. Signes cliniques Nodule ou masse mobile de croissance lente dépassant rarement 1 cm de diamètre recouvert par de la…

  • Fiches lésionnelles

    Fibrome

    Définition Tumeur bénigne la plus commune de la cavité buccale. Le fibrome vrai est rare, le plus souvent, il s’agira d’une hyperplasie causée par une irritation chronique. Signes cliniques Masse ferme, lisse, de contour régulier recouverte d’épithélium normal asymptomatique mesure jusqu’à 2 cm de diamètre croissance lente Localisation Gencives Muqueuse buccale Langue Lèvres Palais Diagnostic différentiel Fibrome à cellules géantes Lipome Myxome Schwannome Adénome pléomorphe Histiocytome Evolution Il n’y a pas de possibilité de dérive maligne. Examens complémentaires Biopsie. Le diagnostic formel ne peut être posé qu’après analyse histo-pathologique. Traitement Exérèse chirurgicale (Excision, laser, cryochirurgie, …) BIBLIOGRAPHIE Valério RA, Queiroz AM de, Romualdo PC, Brentegani LG,Paula-Silva FWG de, Valério RA,…

  • Fiches lésionnelles

    Grenouillette

    Définition Mucocèle du plancher buccal. Etiologies – Facteurs de risque Traumatisme Obstruction d’un canal salivaire Signes cliniques Tuméfaction lisse, fluctuante, indolore Couleur : bleu à violacé Taille entre 1 et 3 cm, mais peut être plus important Localisation Sur le plancher de la langue, non centré sur la ligne médiane. Diagnostic différentiel Kyste dermoïde Abcès Hémangiome Lymphangiome Examens complémentaires Le diagnostic repose sur l’observation clinique. Traitement Exérèse chirurgicale ou marsupialisation. BIBLIOGRAPHIE Atlas de poche des maladies buccales, Georges Laskaris, Médecine-Sciences, Flammarion, 2006.

  • Fiches lésionnelles

    Muccocèle

    Définition Il s’agit d’un pseudo-kyste salivaire. Plus souvent observé chez l’enfant et l’adolescent, c’est une lésion fréquente des glandes salivaires accessoires. Étiologie – Facteurs de risque Traumatisme unique (morsure accidentelle) ou répété (tic de mordillement). Signes cliniques Nodule sous-muqueux saillant. De 0.5 cm à 2 cm Consistance molle, fluctuante à la palpation Aspect bleuté ou translucide Localisation Situé le plus souvent sur la lèvre inférieure, mais aussi sur la face inférieure de la langue, la muqueuse jugale et le plancher buccal. Diagnostic différentiel Nodule d’hyperplasie fibro-épithéliale Tumeur salivaire : si la lésion siège sur la lèvre supérieure Evolution Grossit puis perd son volume lorsqu’il est percé. Il s’écoule un liquide clair…

  • Fiches lésionnelles

    Carcinome épidermoïde

    Définition Tumeur maligne de la muqueuse buccale. Ce type de carcinome est le plus fréquent pour les épithéliums non exposés au soleil. Représente 90% des cancers buccaux, 3 à 5% de l’ensemble des cancers. Sur les zones exposées telles que les lèvres, le plus commun sera le carcinome baso-cellulaire. Etiologies – Facteurs de risque Tabac, alcool, stupéfiants Défaut d’hygiène bucco-dentaire Irritations chroniques Infections à Candida Virus oncogènes Carences alimentaires, déficit en fer Certains états inflammatoires chroniques muqueux tel que le lichen érosif peuvent évoluer vers le carcinome épidermoïde. Dans un contexte tabagique, il fera souvent suite à une lésion pré-cancéreuse de type leucoplasie, lésion blanchâtre bien limitée, asymptomatique, adhérente. Retrouvé…

  • Fiches lésionnelles

    Sialométaplasie nécrosante

    Définition Lésion inflammatoire bénigne des glandes salivaires Etiologies – Facteurs de risque Les patients atteints ont le plus souvent autour de 40-50 ans et l’on trouve plus d’hommes que de femmes.                                                                              La pathogénèse est peu connue mais l’on pense qu’une nécrose ischémique des lobules des glandes salivaires peut être à l’origine de la pathologie.      Les facteurs de risque sont ceux pouvant provoquer une ischémie : un traumatisme, l’injection de produit…

Ce site est destiné aux professionnels de santé.