• Fiches lésionnelles

    Maladie du greffon contre l’hôte

    Définition La réaction du Greffon contre l’Hôte (GVH) se produit après une greffe de cellules souches hématopoïétiques, lorsque les cellules immunocompétentes du donneur se retournent contre les tissus de l’hôte. Il s’agit d’une complication majeure chez les patients ayant eu une greffe de moelle osseuse ou une transplantation de cellules souches du sang. Etiologies – Facteurs de risque – Fréquence On distingue GVH aiguë et chronique. La GVH aiguë se produit chez 35 à 50% des patients ayant reçu une greffe de moelle osseuse. Signes cliniques GVH aiguë : manifestations cutanées, digestives, hépatiques GVH chronique : manifestation hépatique, insuffisance pulmonnaire, lésions cutanées sclérodermiques, kératoconjonctivite, hyposialie En bouche : ulcérations diffuses…

  • Fiches lésionnelles

    Morsicato buccarum

    Définition Aussi appelé Tic de mordillement, ce phénomène est observé chez les sujets anxieux. Etiologies – Facteurs de risque Stress Habitudes néfastes comme arracher les couches superficielles de l’épithélium de la joue ou des lèvres. Signes cliniques Surface blanchâtre irrégulière avec desquamation épithéliale Localisation Intérieur des joues, versant interne des lèvres. Examens complémentaires Non nécessaires. Evolution La lésion est présente de façon chronique, liée aux facteurs de stress environnant le patient. Traitement Aucun. Le patient doit prendre conscience de ses habitudes néfastes pour les arrêter. BIBLIOGRAPHIE Pathologie de la muqueuse buccale, Henri Szpirglas et Lofti Ben Slama, EMC 1999.

  • Fiches lésionnelles

    Aphtose récidivante

    Définition Une aphtose est « récidivante » lorsque l’on compte plus de 4 poussées par an. La taille, le nombre ou le temps de présence en bouche des aphtes ne compte pas. Le temps de rémission entre les poussées est variable, de quelques mois à quelques jours. Parfois il n’y a pas de rémission du tout car les poussées se superposent (de nouveaux aphtes arrivent alors que ceux de la précédente poussée ne sont pas encore guéris). Etiologies – Facteurs de risque Stress Fatigue Parfois les poussées suivent le cycle menstruel : on parle d’aphtose cataméniale Signes cliniques Ulcération pouvant présenter les caractéristiques des 3 types d’aphtose : Aphtose commune, Aphtose géante…

  • Fiches lésionnelles

    Aphtose multiple

    Définition Forme particulière d’aphtose, présentant 4 à 10 éléments. L’aphtose miliaire est une forme plus rare d’aphtose multiple, composée de 10 à 100 éléments punctiformes pouvant confluer. Signes cliniques 4 à 10 lésions ulcératives bien individualisées ou confluentes douloureuses poussées successives sur 2 à 3 semaines pas d’altération de l’état général Localisation Muqueuse buccale, palais, langue, lèvres, oropharynx Diagnostic différentiel Herpès Lichen érosif Maladies bulleuses Diagnostic différentiel en cas d’aphtose miliaire : Herpangine, Stomatite herpétique Examens complémentaires Prélèvement virologique en cas d’aphtose miliaire. Traitement Guérison spontanée en 3 semaines environ. Traitement symptomatique : Bains de bouche antiseptiques 3 fois par jour après brossage pendant 10 jours PANSORAL® en application locale…

  • Fiches lésionnelles

    Lupus érythémateux chronique

    Définition Aussi appelé lupus érythémateux discoïde, c’est une maladie auto-immune dans laquelle des anticorps sont dirigés contre des constituants du noyau des cellules. Etiologies – Facteurs de risque Origine plurifactorielle : – une composante génétique– les rayons ultraviolets (soleil)– les hormones : le lupus se développe principalement chez les femmes lors de la grossesse ou de l’accouchement– certains médicaments– le stress Signes cliniques Plaque(s) rouge(s) sur le visage ou le cuir chevelu. Pas de signes généraux Sur les lèvres : plaque kératosique entourée par un halo érythémateux A l’intérieur des joues : plaque érythémateuses de taille variable bien délimitée par une bande kératosique formée de multiples stries blanches courtes. Localisation Lèvres,…

  • Fiches lésionnelles

    Lupus érythémateux systémique

    Définition Maladie auto-immune dans laquelle des anticorps sont dirigés contre des constituants du noyau des cellules.Touche surtout les femmes jeunes entre 15 et 45 ans, avec une prédilection chez les Noirs. L’atteinte buccale est fréquente. Étiologie – Facteurs de risque Origine plurifactorielle : – une composante génétique– les rayons ultraviolets (soleil)– les hormones : le lupus se développe principalement chez les femmes lors de la grossesse ou de l’accouchement– certains médicaments : chlorpromazine isoniazide, méthyl-dopa, procaïnamide, hydralazine, d-pénicillamine, phénytoïne, B-bloquants, carbamazépine, interféron-alpha, salazopyrine…– le stress La forme subaigue du lupus érythémateux associe souvent un syndrome de Sjögren. Signes cliniques Signes généraux : fièvre, malaise, fatigue, anorexie, perte de poids. Signes cutanés : érythème…

  • Fiches lésionnelles

    Herpès récurrent

    Définition Réactivation du virus HSV-1. L’herpès labial est la forme la plus commune de récurrence herpétique. Etiologies – Facteurs de risque fièvre stress émotionnel cycle menstruel exposition au soleil temps froid traumatisme ( injection à l’aide d’une seringue…) Signes cliniques Signes avant coureurs = prodromes, quelques heures avant l’éruption prurit sensation de brûlure douleur moyennement intense Rougeur Oedème Bouquet de vésicules qui laisse rapidement place à des ulcérations couvertes par des croûtes D’autres localisations génitales, occulaires ou dermiques peuvent être retrouvées. Localisation Lèvres et commissures. Diagnostic différentiel Lésion traumatique Syphilis secondaire Impétigo Evolution Guérison spontanée en 5 à 8 jours.  Traitement L’application locale d’Acyclovir en crème (ZOVIRAX®) 5 fois par…

  • Fiches lésionnelles

    Syndrôme de Sensation de Brulure Buccale

    Définition Ce syndrome est caractérisé par une douleur ou une sensation de brûlure dans la sphère orale sans qu’une cause puisse être établie. Etiologies – Facteurs de risque Touche surtout les femmes, après la ménopause. Souvent concomitant avec des périodes de stress, d’anxiété ou des épisodes dépressifs. Signes cliniques Sensation de brûlure modérée à sévère Peut varier au cours de la journée Symétrique Parfois érythème léger Sensation de bouche sèche (le flux salivaire reste normal) Goût métallique Dysgueusie Fourmillements, sensation d’engourdissement Commence sans raison évidente puis peut se poursuivre plusieurs années Localisation partie antérieure de la langue muqueuse labiale palais Diagnostic différentiel Avant d’admettre que l’origine des douleurs est « psychologique »,…

  • Fiches lésionnelles

    Langue villeuse ou chevelue

    Définition Variation anatomique commune due à l’hypertrophie des papilles filiformes.  Etiologies – Facteurs de risque Traitement antibiotique oral (Métronidazole) Infection à Candida albicans Défaut d’hygiène orale Consommation de tabac Stress Traitement par radiothérapie Signes cliniques Hypertrophie des papilles filiformes créant des filaments et un aspect « chevelu » du dos de la langue  blanc-jaunâtre à brun-noir la couleur varie en fonction des bactéries ayant colonisé les prolongements généralement asymptomatique Localisation Dos de la langue. Diagnostic différentiel Candidose Traitement Traitement symptomatique : Amélioration de l’hygiène bucco-dentaire. Le brossage et le raclage de la langue à l’aide d’un gratte-langue pourra aider la desquamation et donc la réduction de la longueur des papilles. Dans les…

Ce site est destiné aux professionnels de santé.