• Fiches lésionnelles

    Perlèche/ Chéilite

    Définition Infection à Candida Albicans touchant les lèvres en cas d’insuffisance de dimension verticale. Voir aussi Candidose. Etiologies – Facteurs de risque – Fréquence Xérostomie (pathologie générale, irradiation cervico-faciale, médicaments) Immunodépression (VIH, leucémie …) Hygiène bucco-dentaire défaillante Dimension verticale insuffisante (macération) Patients porteurs de prothèses amovibles (souvent associé à la stomatite à Candida) Signes cliniques Croûte rouge fissurée Pseudomembranes Érosion possible Parfois couvert d’un enduit blanc jaunâtre  Sensation de brûlure ou de picotements exacerbée par l’alimentation acide ou épicée. Localisation Lèvres et commissures des lèvres. Examens complémentaires Biopsie Prélèvement salivaire ou d’enduit et examen mycologique Traitement Objectiver et éliminer ou gérer les facteurs de risque hygiène bucco-dentaire et hygiène des…

  • Fiches lésionnelles

    Langue villeuse noire

    Définition Variation anatomique sans gravité commune due à un défaut de desquamation de la kératine. Etiologies – Facteurs de risque Traitement antibiotique oral (Métronidazole) Infection à Candida albicans Défaut d’hygiène orale Consommation de tabac Consommation excessive d’alcool Signes cliniques filaments et un aspect « chevelu » du dos de la langue  brun-noir ou rarement blanc-jaunâtre la couleur est secondaire à la colonisation par des bactéries chromogènes généralement asymptomatique, sensation d’empâtement, démangeaisons ou goût métallique possibles Localisation Dos de la langue. Diagnostic différentiel Candidose Traitement Traitement symptomatique : Amélioration de l’hygiène bucco-dentaire. Le brossage et le raclage de la langue à l’aide d’un gratte-langue pourra aider la desquamation et donc la réduction de la…

  • Fiches lésionnelles

    Mycoses systémiques

    Définition Infections fongiques chroniques : – Aspergillose– Cryptococcose– Histoplasmose– Blastomycose– Paracoccidioidomycose– Mucormycose Etiologies – Facteurs de risque Immunodépression : diabète, leucémie, lymphome, irradiations, chimiothérapie, transplantation d’organes VIH Signes cliniques Ulcère chronique irrégulier Surface granuleuse, végétante Aspect parfois nécrotique Dans les cas sévères, une ulcération du palais pour conduire à la perforation de celui-ci Des manifestations générales peuvent être retrouvées : Fièvre Dyspnée Toux Adénopathies Manifestations cutanées Perte de poids Localisation Langue, palais, lèvres, plancher buccal, intérieur des joues, gencive libre, oropharynx Diagnostic différentiel Carcinome Tuberculose Granulome malin Syphilis Agranulocytose Examens complémentaires Frottis et analyse histopathologique Traitement Antifongique dépendant du type d’infection fongique. Orienter le patient vers son médecin traitant. BIBLIOGRAPHIE…

  • Fiches lésionnelles

    Syndrome de Lyell

    Définition Aussi appelé Nécrose épidermique toxique, il s’agit d’une maladie très grave caractérisée par la destruction brutale de la couche superficielle de la peau et des muqueuses. Etiologies – Facteurs de risque Origine médicamenteuse. On parle d’ « allergie médicamenteuse » Possiblement infectieuse Médicaments souvent incriminés :– Antibiotiques (Sulfamides,Bétalactamines, Ethambutol, Streptomycine, Tétracyclines, Rifampicine, Quinolones), – Antipépileptiques (Carbamazépine, Hydrantoïne, Barbituriques), – Anti-inflammatoires (Oxicams, Phénylbutazone, Salicylés), – Myorelaxants (Chlormézanone), – Hypo-uricémiant (Allopurinol), – Antifongiques (Griséofulvine), – Antiparasitaires (Pentamidine),– Hypoglycémiants (Chlorpropamide, Tolbutamide), – Chimiothérapie (Méthotrexate), – Métaux sels d’or Signes cliniques Début par des signes généraux : fièvre, malaises, douleurs articulaires, sensibilité cutanée Vésicules/bulles cutanées diffuses décollant en surface de l’épiderme. Le corps a un…

  • Fiches lésionnelles

    Amylose

    Définition Trouble métabolique rare caractérisé par un dépôt anormal d’amyloïde.Touche surtout les sujets de plus de 50 ans. Etiologies – Facteurs de risque Dans certains cas, l’origine est une mutation génétique héréditaire. Elle est souvent liée à un myélome multiple.Dans les autres cas, elle est souvent associée à :– une maladie infectieuse ou inflammatoire affaiblissant le sujet– une longue dialyse Signes cliniques Nodules multiples, symétriques ou unilatéraux Couleur : rouge foncé Autres signes concomitants : pétéchies, d’ecchymose, de macroglossie, d’ulcères, de bulles, d’une xérostomie, d’atteinte des glandes salivaires. Atteinte cutanée et systémique fréquente. Localisation Lèvres, langue, plancher de la langue Diagnostic différentiel Sarcome de Kaposi Maladie de Crohn Sarcoïdose Neurofibromatose…

  • Fiches lésionnelles

    Agranulocytose

    Définition Trouble du sang caractérisé par une diminution des neutrophiles. Etiologies – Facteurs de risque Médicaments Infections Cause idiopathique Signes cliniques Frissons, fièvre, angine, malaise Multiples ulcères nécrotiques recouvert d’un enduit pseudo-membraneux Localisation Plancher de la langue, langue, palais, amygdales Diagnostic différentiel Leucémie aigue Examens complémentaires NFS (leucocytes) Aspiration médullaire Evolution Pronostic vital engagé. Traitement Antibiotiques car infections opportunistes liées à une baisse de l’immunité, et transfusion de leucocytes BIBLIOGRAPHIE Pathologie de la muqueuse buccale, Henri Szpirglas et Lotfi Ben Salma, EMC, 1999. Les neutropénies et les agranulocytoses (Item n° 143) [Internet]. Cité le 22/10/2019. Disponible sur: http://www.medecine.ups-tlse.fr/dcem3/module10/laurent/143_neutropenies_agranulocytoses.pdf

  • Fiches lésionnelles

    Candidose

    Définition La Candidose est l’infection fongique la plus fréquente. Elle est causée par Candida Albicans, hôte saprophyte de la cavité buccale. Elle peut produire une grande variété de manifestations cliniques. Etiologies – Facteurs de risque Xérostomie (pathologie générale, irradiation cervico-faciale, médicaments) Immunodépression (VIH, leucémie …) Hygiène bucco-dentaire défaillante Signes cliniques Sensation de brûlure ou de picotements exacerbée par l’alimentation acide ou épicée. Formes cliniques possibles : Érythémateuse Touche principalement des patients infectés par le VIH Plaque érythémateuse Prédilection pour le palais et le dos de la langue Pseudomembraneuse (muguet)  Plaques blanches ou blanc jaunâtre détachables Sur fond de muqueuse érythémateuse Hyperplasique Plaques blanches ou blanc jaunâtre légèrement surélevées non détachables…

  • Fiches lésionnelles

    Langue villeuse ou chevelue

    Définition Variation anatomique commune due à l’hypertrophie des papilles filiformes.  Etiologies – Facteurs de risque Traitement antibiotique oral (Métronidazole) Infection à Candida albicans Défaut d’hygiène orale Consommation de tabac Stress Traitement par radiothérapie Signes cliniques Hypertrophie des papilles filiformes créant des filaments et un aspect « chevelu » du dos de la langue  blanc-jaunâtre à brun-noir la couleur varie en fonction des bactéries ayant colonisé les prolongements généralement asymptomatique Localisation Dos de la langue. Diagnostic différentiel Candidose Traitement Traitement symptomatique : Amélioration de l’hygiène bucco-dentaire. Le brossage et le raclage de la langue à l’aide d’un gratte-langue pourra aider la desquamation et donc la réduction de la longueur des papilles. Dans les…

  • Fiches lésionnelles

    Gingivite, chéilite ou glossite à plasmocytes

    Définition Pathologie rare, caractérisée par un érythème diffus dû à un infiltrat de cellules plasmocytaires. Etiologie méconnue, supposée allergique. Mise en évidence dans les années 70, une étude a montré qu’un érythème apparaissait suite à la consommation de chewing-gum par réaction d’hypersensibilité à l’un des composants. Facteurs de risque Patient allergique Désordres endocriniens Présence de Candida albicans Signes cliniques Erythème diffus Sensation de brûlure La chéilite est une manifestation plus rare Au niveau gingival : on peut retrouver un oedème l’érythème est limité par la ligne muco-gingivale Localisation Dos de la langue, gencive attachée, lèvres Diagnostic différentiel Langue géographique Réaction allergique Candidose pathologies hématologiques Examens complémentaires Le diagnostic formel ne…

  • Fiches lésionnelles

    Glossite losangique médiane

    Définition Anomalie de la langue. La partie centrale du dos de la langue est dépourvue de papilles. Etiologies – Facteurs de risque – Fréquence Congénital Infection chronique à Candida albicans, auquel cas on pourra retrouver des symptômes tels qu’une sensation de brûlure Diabète de type 2 Signes cliniques Plaque rouge bien délimitée Dépapillée Légèrement plus bas que le reste de la surface de la langue Ou plaque multinodulaire légèrement surélevée Ferme à la palpation Généralement asymptomatique L’association de cette lésion avec une lésion en miroir au palais est considérée comme un marqueur de l’immunodépression. On procède alors à des examens complémentaires et en particulier une sérologie pour le VIH. Localisation…

Ce site est destiné aux professionnels de santé.