• Fiches lésionnelles

    Abcès des tissus mous

    Définition Infection bactérienne des tissus mous d’origine non dentaire. Manifestation assez rare, l’origine de l’infection est souvent difficile à établir. Etiologies – Facteurs de risque Déficit immunitaire local ou général. Les bactéries en cause sont le plus souvent des Staphylococques et Streptococques. Signes cliniques Gonflement Douloureux Mal délimité Dysphagie, dyspnée, AEG Localisation Langue ou muqueuse buccale le plus souvent. Diagnostic différentiel Actinomycose Tumeurs bénignes Examens complémentaires Prélèvement bactérien et mise en culture. Traitement Antibiotique ciblé, en IV, en fonction du résultat du prélèvement. Incision et drainage. Adresser le patient en service hospitalier. BIBLIOGRAPHIE 1. Lingual Abscess: Predisposing Factors, Pathophysiology, Clinical Manifestations, Diagnosis, and Management [Internet]. [cité 11 mars 2019]. Disponible…

  • Fiches lésionnelles

    Lupus Tuberculeux

    Définition Le lupus tuberculeux est la forme de la tuberculose la plus fréquemment rencontrée au niveau cutané. On la retrouve beaucoup en cervico-facial et au niveau des extrémités. Les lésions à départ muqueux sont très rares. Les lésions muqueuses viennent par contamination lymphatique ou hématologique, ou par extension d’une lésion de la face. Etiologies – Facteurs de risque – Fréquence Infection par la bactérie Mycobacterium tuberculosis (= bacille de Koch) Le lupus tuberculeux est une forme secondaire de la tuberculose, fruit d’une réinfection chez un hôte déjà sensibilisé à la bactérie. A noter que les manifestations cutanées de la tuberculose sont rares. Signes cliniques Petits nodules rouges ou jaunes mous et…

  • Fiches lésionnelles

    Syndrome de Lyell

    Définition Aussi appelé Nécrose épidermique toxique, il s’agit d’une maladie très grave caractérisée par la destruction brutale de la couche superficielle de la peau et des muqueuses. Etiologies – Facteurs de risque Origine médicamenteuse. On parle d’ « allergie médicamenteuse » Possiblement infectieuse Médicaments souvent incriminés :– Antibiotiques (Sulfamides,Bétalactamines, Ethambutol, Streptomycine, Tétracyclines, Rifampicine, Quinolones), – Antipépileptiques (Carbamazépine, Hydrantoïne, Barbituriques), – Anti-inflammatoires (Oxicams, Phénylbutazone, Salicylés), – Myorelaxants (Chlormézanone), – Hypo-uricémiant (Allopurinol), – Antifongiques (Griséofulvine), – Antiparasitaires (Pentamidine),– Hypoglycémiants (Chlorpropamide, Tolbutamide), – Chimiothérapie (Méthotrexate), – Métaux sels d’or Signes cliniques Début par des signes généraux : fièvre, malaises, douleurs articulaires, sensibilité cutanée Vésicules/bulles cutanées diffuses décollant en surface de l’épiderme. Le corps a un…

  • Fiches lésionnelles

    Amylose

    Définition Trouble métabolique rare caractérisé par un dépôt anormal d’amyloïde.Touche surtout les sujets de plus de 50 ans. Etiologies – Facteurs de risque Dans certains cas, l’origine est une mutation génétique héréditaire. Elle est souvent liée à un myélome multiple.Dans les autres cas, elle est souvent associée à :– une maladie infectieuse ou inflammatoire affaiblissant le sujet– une longue dialyse Signes cliniques Nodules multiples, symétriques ou unilatéraux Couleur : rouge foncé Autres signes concomitants : pétéchies, d’ecchymose, de macroglossie, d’ulcères, de bulles, d’une xérostomie, d’atteinte des glandes salivaires. Atteinte cutanée et systémique fréquente. Localisation Lèvres, langue, plancher de la langue Diagnostic différentiel Sarcome de Kaposi Maladie de Crohn Sarcoïdose Neurofibromatose…

  • Fiches lésionnelles

    Granulomatose de Wegener

    Définition Maladie auto-immune entraînant une inflammation des petits vaisseaux sanguins. L’inflammation produit un épaississement des parois vasculaires, conduisant à une ischémie et une nécrose tissulaire. Les voies respiratoires et les reins sont les organes les plus atteints. On a des manifestations orales dans 5 à 10% des cas, celles-ci pouvant être les premiers signes de la maladie. Etiologies – Facteurs de risque Terrain génétique prédisposant Eléments déclencheurs environnementaux ou infectieux La maladie peut se déclarer à tout âge, la moyenne se situant autour de 40-50 ans. Il existe une légère prédominance masculine. Signes cliniques Papules érythémateuses de la gencive Nécrose muqueuse Ulcérations muqueuses Hyperplasie et hyperémie des gencives, saignement au…

  • Fiches lésionnelles

    Agranulocytose

    Définition Trouble du sang caractérisé par une diminution des neutrophiles. Etiologies – Facteurs de risque Médicaments Infections Cause idiopathique Signes cliniques Frissons, fièvre, angine, malaise Multiples ulcères nécrotiques recouvert d’un enduit pseudo-membraneux Localisation Plancher de la langue, langue, palais, amygdales Diagnostic différentiel Leucémie aigue Examens complémentaires NFS (leucocytes) Aspiration médullaire Evolution Pronostic vital engagé. Traitement Antibiotiques car infections opportunistes liées à une baisse de l’immunité, et transfusion de leucocytes BIBLIOGRAPHIE Pathologie de la muqueuse buccale, Henri Szpirglas et Lotfi Ben Salma, EMC, 1999. Les neutropénies et les agranulocytoses (Item n° 143) [Internet]. Cité le 22/10/2019. Disponible sur: http://www.medecine.ups-tlse.fr/dcem3/module10/laurent/143_neutropenies_agranulocytoses.pdf

  • Fiches lésionnelles

    Urticaire

    Définition Éruption papuleuse responsable de fortes démangeaisons. On parlera d’Urticaire chronique si celui-ci se prolonge au delà de 6 semaines. Etiologies – Facteurs de risque L’urticaire est le plus souvent idiopathique et la cause n’est pas identifiée, il est dû à une réaction pseudo-allergique. Les origines les plus communes sont : médicamenteuse, alimentaire, physique (chaud/froid), ou infectieuse. L’urticaire est relativement fréquent chez la femme enceinte. Signes cliniques Érythème et œdème pouvant former des plaques légèrement surélevées Papules Sensation de brûlure Prurit Lésions cutanées engendrant de fortes démangeaisons Localisation Pas de localisation élective. Diagnostic différentiel Pour l’urticaire chronique : Lupus érythémateux Pemphigoïde bulleuse Erythème polymorphe Maladies auto-inflammatoires (ex : M. de…

  • Fiches lésionnelles

    Syphilis tertiaire

    Gomme syphilitique Définition La syphilis est une maladie sexuellement transmissible relativement fréquente.La syphilis tertiaire débute après 4 à 7 ans. Etiologies – Facteurs de risque – Fréquence La Syphilis est une infection sexuellement transmissible se propageant lors de rapports non protégés avec une personne infectée. L’agent responsable est la bactérie Treponema Pallidum. Signes cliniques Gomme syphilitique Glossite atrophique Glossite interstitielle Localisation Palais, langue. Diagnostic différentiel Herpès Chancre tuberculeux Mycose, candidose Érythème polymorphe Aphtose Ulcère traumatique Lichen plan Examens complémentaires Sérologie Evolution La syphilis tertiaire est une évolution de la syphilis primaire et secondaire. Traitement Traitement antibiotique par injections de pénicilline. BIBLIOGRAPHIE 1. La Syphilis [Internet]. Sida/AIDS Moncton. [cité 29 oct 2018].…

  • Fiches lésionnelles

    Tuberculose

    Définition Les ulcérations tuberculeuses sont des lésions buccales associées à la tuberculose, une maladie d’origine bactérienne causée par Mycobacterium tuberculosis.   Etiologie – Facteurs de risque Infection par la bactérie Mycobacterium tuberculosis (= bacille de Koch) Facteurs de risque : Hommes de 40-60 ans. Alcoolo-tabagisme Immunodépression Mauvais état bucco-dentaire Signes cliniques Douleur Fièvre Dysphagie Tuméfaction des glandes parotides et submandibulaires (uni ou bilatérale) possible Ulcération unique (parfois multiple), indurée, de taille variable (de quelques mm à 4cm), de forme irrégulière, à fond granuleux gris jaunâtre et à bords décollés, chronique, qui ne guérit pas Autre signe potentiel : gomme tuberculeuse sur la langue (exceptionnelle). Il s’agit d’un nodule qui résulte d’une…

  • Fiches lésionnelles

    Chancre syphilitique

    Définition Ulcère, manifestation du stade primaire de la Syphilis. Dans 10% des cas, le chancre a une localisation extra-génitale. Etiologies – Facteurs de risque La Syphilis est une infection sexuellement transmissible se propageant lors de rapports non protégés avec une personne infectée. L’agent responsable est la bactérie Treponema Pallidum. Elle peut être transmise par contact direct avec le chancre ou l’éruption cutanée. Une femme enceinte peut transmettre l’infection au fœtus avant la naissance ou au nouveau-né au moment de l’accouchement. Plus rarement, elle peut aussi se transmettre au contact d’une plaie ou par piqûre avec une seringue usagée. Signes cliniques Débute avec une papule inflammatoire qui s’ulcère rapidement Le chancre…

Ce site est destiné aux professionnels de santé.