• Fiches lésionnelles

    Abcès des tissus mous

    Définition Infection bactérienne des tissus mous d’origine non dentaire. Manifestation assez rare, l’origine de l’infection est souvent difficile à établir. Etiologies – Facteurs de risque Déficit immunitaire local ou général. Les bactéries en cause sont le plus souvent des Staphylococques et Streptococques. Signes cliniques Gonflement Douloureux Mal délimité Dysphagie, dyspnée, AEG Localisation Langue ou muqueuse buccale le plus souvent. Diagnostic différentiel Actinomycose Tumeurs bénignes Examens complémentaires Prélèvement bactérien et mise en culture. Traitement Antibiotique ciblé, en IV, en fonction du résultat du prélèvement. Incision et drainage. Adresser le patient en service hospitalier. BIBLIOGRAPHIE 1. Lingual Abscess: Predisposing Factors, Pathophysiology, Clinical Manifestations, Diagnosis, and Management [Internet]. [cité 11 mars 2019]. Disponible…

  • Fiches lésionnelles

    Maladie de Heck

    Définition La maladie de Heck, ou Hyperplasie Épithéliale Focale, est une tumeur bénigne de l’épithélium buccal. Elle touche surtout l’enfant. C’est une affection relativement rare. Elle est causée par une infection virale à HPV Elle se caractérise par la présence de multiples papules de 1 mm à 1 cm de diamètre Etiologies – Facteurs de risque Exposition au Papillomavirus Prédisposition génétique supposée Patients présentant un déficit immunitaire acquis Signes cliniques Multiples papules De 1 mm à 1 cm de diamètre environ Bien délimitées Non douloureuses De couleur blanchâtre ou de la même couleur que les tissus périphériques. Ce consistance molle ou fibreuse La proximité des papules donne un aspect en…

  • Fiches lésionnelles

    Perlèche/ Chéilite

    Définition Infection à Candida Albicans touchant les lèvres en cas d’insuffisance de dimension verticale. Voir aussi Candidose. Etiologies – Facteurs de risque – Fréquence Xérostomie (pathologie générale, irradiation cervico-faciale, médicaments) Immunodépression (VIH, leucémie …) Hygiène bucco-dentaire défaillante Dimension verticale insuffisante (macération) Patients porteurs de prothèses amovibles (souvent associé à la stomatite à Candida) Signes cliniques Croûte rouge fissurée Pseudomembranes Érosion possible Parfois couvert d’un enduit blanc jaunâtre  Sensation de brûlure ou de picotements exacerbée par l’alimentation acide ou épicée. Localisation Lèvres et commissures des lèvres. Examens complémentaires Biopsie Prélèvement salivaire ou d’enduit et examen mycologique Traitement Objectiver et éliminer ou gérer les facteurs de risque hygiène bucco-dentaire et hygiène des…

  • Fiches lésionnelles

    Mycoses systémiques

    Définition Infections fongiques chroniques : – Aspergillose– Cryptococcose– Histoplasmose– Blastomycose– Paracoccidioidomycose– Mucormycose Etiologies – Facteurs de risque Immunodépression : diabète, leucémie, lymphome, irradiations, chimiothérapie, transplantation d’organes VIH Signes cliniques Ulcère chronique irrégulier Surface granuleuse, végétante Aspect parfois nécrotique Dans les cas sévères, une ulcération du palais pour conduire à la perforation de celui-ci Des manifestations générales peuvent être retrouvées : Fièvre Dyspnée Toux Adénopathies Manifestations cutanées Perte de poids Localisation Langue, palais, lèvres, plancher buccal, intérieur des joues, gencive libre, oropharynx Diagnostic différentiel Carcinome Tuberculose Granulome malin Syphilis Agranulocytose Examens complémentaires Frottis et analyse histopathologique Traitement Antifongique dépendant du type d’infection fongique. Orienter le patient vers son médecin traitant. BIBLIOGRAPHIE…

  • Fiches lésionnelles

    Aphtose géante

    Définition Aphte souvent unique, que l’on qualifie de « géant » car il mesure plus d’un centimètre de diamètre. Etiologies – Facteurs de risque patient porteur du VIH patient immunodéprimé traitement par NICORANDIL ® Signes cliniques Ulcération ronde ou ovale 1 à 3 cm de diamètre parfois œdémateuse ou nécrotique persiste en bouche plus longtemps qu’un aphte simple (plusieurs semaines) douloureuse dysphonie, dysphagie Localisation Muqueuse buccale, langue, palais, lèvres. Diagnostic différentiel Tumeur maligne ulcérative, on pense au carcinome épidermoïde si la base de l’ulcère est indurée Ulcération tuberculeuse Ulcération à Cytomégalovirus Ulcération iatrogène Examens complémentaires Biopsie s’il y a un doute diagnostic ou que la douleur ne cède pas rapidement au traitement.…

  • Fiches lésionnelles

    Herpès récurrent

    Définition Réactivation du virus HSV-1. L’herpès labial est la forme la plus commune de récurrence herpétique. Etiologies – Facteurs de risque fièvre stress émotionnel cycle menstruel exposition au soleil temps froid traumatisme ( injection à l’aide d’une seringue…) Signes cliniques Signes avant coureurs = prodromes, quelques heures avant l’éruption prurit sensation de brûlure douleur moyennement intense Rougeur Oedème Bouquet de vésicules qui laisse rapidement place à des ulcérations couvertes par des croûtes D’autres localisations génitales, occulaires ou dermiques peuvent être retrouvées. Localisation Lèvres et commissures. Diagnostic différentiel Lésion traumatique Syphilis secondaire Impétigo Evolution Guérison spontanée en 5 à 8 jours.  Traitement L’application locale d’Acyclovir en crème (ZOVIRAX®) 5 fois par…

  • Fiches lésionnelles

    Zona

    Définition Maladie due à la résurgence du VZV, virus de la varicelle. Elle concerne l’individu adulte. Etiologies – Facteurs de risque Immunodépression : SIDA, leucémies, lymphomes et autres cancers, irradiations Médicaments immunosuppresseurs Patient âgé Signes cliniques Éruption de vésicules sur plaques érythémateuses TOUJOURS unilatéral. Touche l’une des branche du nerf trijumeaux Les vésicules se transforment en érosions douloureuses de type brûlure Une atteinte ophtlamique est possible si le nerf V.1 est touché Vésicules cutanées dans le territoire de la branche atteinte du nerf trijumeaux. Localisation Palais, intérieur des joues et des lèvres,, gencives. Diagnostic différentiel Herpès Érythème polymorphe Examens complémentaires Non nécessaire. Le diagnostic est clinique. Evolution Dépend des conditions…

  • Fiches lésionnelles

    Candidose

    Définition La Candidose est l’infection fongique la plus fréquente. Elle est causée par Candida Albicans, hôte saprophyte de la cavité buccale. Elle peut produire une grande variété de manifestations cliniques. Etiologies – Facteurs de risque Xérostomie (pathologie générale, irradiation cervico-faciale, médicaments) Immunodépression (VIH, leucémie …) Hygiène bucco-dentaire défaillante Signes cliniques Sensation de brûlure ou de picotements exacerbée par l’alimentation acide ou épicée. Formes cliniques possibles : Érythémateuse Touche principalement des patients infectés par le VIH Plaque érythémateuse Prédilection pour le palais et le dos de la langue Pseudomembraneuse (muguet)  Plaques blanches ou blanc jaunâtre détachables Sur fond de muqueuse érythémateuse Hyperplasique Plaques blanches ou blanc jaunâtre légèrement surélevées non détachables…

  • Fiches lésionnelles

    Ulcération à Cytomégalovirus

    Définition L’infection par cytomégalovirus est assez rare. Le CMV appartient à la famille des herpèsvirus. Etiologies – Facteurs de risque CMV HHV-5 Patient porteur du VIH Patients immunodéprimés, patients transplantés Signes cliniques Ulcération de grande étendue, allant de 1 cm à plus de 3 cm Douloureux Localisation Langue Diagnostic différentiel Aphte Stomatite herpétique Ulcération liée aux médicaments Ulcération traumatique Examens complémentaires Examen histopathologique Immunochimique Biologie moléculaire Evolution Guérison spontanée le plus souvent Traitement Si la guérison n’est pas obtenue sopntanément, le traitement de choix est le ganciclovir. BIBLIOGRAPHIE Atlas de poche des maladies buccales, Georges Laskaris, Médecine-Sciences, Flammarion, 2006.

  • Fiches lésionnelles

    Glossite losangique médiane

    Définition Anomalie de la langue. La partie centrale du dos de la langue est dépourvue de papilles. Etiologies – Facteurs de risque – Fréquence Congénital Infection chronique à Candida albicans, auquel cas on pourra retrouver des symptômes tels qu’une sensation de brûlure Diabète de type 2 Signes cliniques Plaque rouge bien délimitée Dépapillée Légèrement plus bas que le reste de la surface de la langue Ou plaque multinodulaire légèrement surélevée Ferme à la palpation Généralement asymptomatique L’association de cette lésion avec une lésion en miroir au palais est considérée comme un marqueur de l’immunodépression. On procède alors à des examens complémentaires et en particulier une sérologie pour le VIH. Localisation…

Ce site est destiné aux professionnels de santé.