• Fiches lésionnelles

    Lichen plan buccal

    Définition Dermatose cutanéo-muqueuse inflammatoire, bénigne mais chronique très fréquente. Atteint surtout les femmes entre 30 et 60 ans. Exceptionnel chez l’enfant. Origine auto-immune de cause inconnue : réaction cytotoxique des lymphocytes T  contre les kératinocytes épithéliaux. Étiologies – Facteurs de risque Maladies associées : hépatopathies chroniques, papillomavirus (HPV) Réaction du greffon contre l’hôte Médicaments : antipaludéens, AINS, antihypertenseurs, diurétiques, B-bloquants, antidiabétiques oraux, antiviraux… Contact avec certains matériaux dentaires Habitudes de vie : tabac, alcool Signes cliniques Lésions blanches papuleuses d’aspects cliniques variés : en pointillé : LPB récent réticulé, en anneaux : LPB moins récent, durable, habituel (de quelques mois à quelques années) dendritique, en feuille de fougère : LPB ancien  en plaque : LPB…

  • Fiches lésionnelles

    Gingivite Ulcéro-Nécrotique (GUN)

    Définition Ulcération et nécrose douloureuse des papilles inter-dentaires et de la gencive libre. Les bactéries parodonto-pathogènes anaérobies sont fortement impliquées. Etiologies – Facteurs de risque – Fréquence Pas d’étiologie précise décrite Rôle important des bactéries anaérobies telles que Fusobacterium nucleatum et Treponema vincentii Facteurs de risque : Manque d’hygiène bucco-dentaire, tabac, alcool, stupéfiants, période de stress émotionnel Les patients immunodéprimés et plus particulièrement les patients porteurs du VIH sont susceptibles de déclencher une GUN. Signes cliniques Gencive rouge-violacée, oedémateuse et très douloureuse Nécrose des papilles interdentaires Brutal ou progressif Localisé ou généralisé Saignements spontanés Halitose Hypersalivation Adénopathies sous-mandibulaires et fièvre fréquentes Localisation Gencive marginale et papilles inter-dentaires. Diagnostic différentiel Primo-infection…

  • Fiches lésionnelles

    Sialométaplasie nécrosante

    Définition Lésion inflammatoire bénigne des glandes salivaires Etiologies – Facteurs de risque Les patients atteints ont le plus souvent autour de 40-50 ans et l’on trouve plus d’hommes que de femmes.                                                                              La pathogénèse est peu connue mais l’on pense qu’une nécrose ischémique des lobules des glandes salivaires peut être à l’origine de la pathologie.      Les facteurs de risque sont ceux pouvant provoquer une ischémie : un traumatisme, l’injection de produit…

Ce site est destiné aux professionnels de santé.