Paralysie faciale a frigore


Définition

Aussi appelée Paralysie faciale idiopathique. C’est la paralysie faciale la plus fréquente. Elle est caractérisée par une paralysie brutale et unilatérale l’ensemble des muscles du visage.


Etiologies – Facteurs de risque

  • Neuropathie œdémateuse :
    – ischémie d’une artère sur le trajet du nerf créant un œdème réactionnel et une compression nerveuse
    – inflammation virale
  • Paralysie faciale de la femme enceinte, au cours des 8 et 9e mois, d’origine hormonale
  • Au cours de la Polyarthrite aiguë, accompagné de céphalée et de fièvre

Signes cliniques

  • Paralysie faciale à début brusque, constatée le matin au réveil complète ou non.
  • Unilatérale
  • Affaissement global et asymétrie statique
  • Chute de la commissure labiale
  • Effacement des réflexes de l’hémiface
  • Ptose de la paupière inférieure
  • Indolore

Localisation

Visage, unilatéral.


Diagnostic différentiel

  • Paralysie facial d’origine générale (AVC, Sclérose en plaque, Sd de Guillain-Barré, Sarcoïdose,…)
  • Paralysie faciale d’origine traumatique (accidentelle ou chirurgicale)
  • Paralysie faciale d’origine tumorale

Examens complémentaires

Pour confirmer le diagnostic et écarter la possibilité d’une cause générale, on oriente rapidement le patient vers un service hospitalier qui prendra en charge les examens complémentaires.


Evolution

Guérison spontanée en 2-3 semaines, généralement sans séquelles.

On compte 10% de cas gardant des séquelles importantes.


Traitement

En cas d’œdème, prescription de corticoïde à haute dose.
Pour résoudre l’ischémie, prescription de vasodilatateurs (acide nicotinique, papavérine)
On peut aussi proposer de la kinésithérapie précoce (massages, mouvements actifs)

Traitement chirurgical : en cas d’aggravation de la paralysie faciale ou en l’absence de signes de récupération

  • décompression chirurgicale
  • anastomose termino-termiale pour restaurer la continuité nerveuse
  • greffe de la branche auriculaire du plexus cervical superficiel
  • transplants musculaires

Si aucun des traitements ne résout la paralysie faciale, il existe des solutions palliatives chirurgicales : alourdissement palpébral supérieur, résections cutanées et plasties commissurales, et plasties musculaires.


BIBLIOGRAPHIE

1. Facial Nerve Paralysis – ScienceDirect [Internet]. [cité 22 oct 2019]. Disponible sur: https://www.sciencedirect.com/science/article/abs/pii/S0025712518300713?via%3Dihub

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *