Lupus érythémateux chronique


lupus érythémateux chronique

Définition

Aussi appelé lupus érythémateux discoïde, c’est une maladie auto-immune dans laquelle des anticorps sont dirigés contre des constituants du noyau des cellules.


Etiologies – Facteurs de risque

Origine plurifactorielle : 
– une composante génétique
– les rayons ultraviolets (soleil)
– les hormones : le lupus se développe principalement chez les femmes lors de la grossesse ou de l’accouchement
– certains médicaments
– le stress


Signes cliniques

  • Plaque(s) rouge(s) sur le visage ou le cuir chevelu.
  • Pas de signes généraux
  • Sur les lèvres : plaque kératosique entourée par un halo érythémateux
  • A l’intérieur des joues : plaque érythémateuses de taille variable bien délimitée par une bande kératosique formée de multiples stries blanches courtes.

Localisation

Lèvres, joues, palais, voile du palais, gencive, vestibule, parfois plancher de la langue.


Diagnostic différentiel

  • Lichen plan
  • Kératose tabagique

Examens complémentaires

  • Biopsie avec une partie de muqueuse saine, et une partie de la muqueuse présentant des lésions coupée perpendiculairement au bord de la plaque érythémateuse.
  • Bilan hospitalier : dosage des anticorps anti-nucléaires

Evolution

Pas de risque de cancérisation.
La fréquence et la durée des poussées sont imprévisibles.


Traitement

Traitement de fond du lupus destiné à prévenir les nouvelles poussées :
antipaludéens de synthèse (hydroxychloroquine ou chloroquine) ou corticoïdes à très faible dose après une crise aigue traitée par des corticoïdes à forte dose.


Bibliographie

1. Lupus : quel traitement ? | ameli.fr | Assuré [Internet]. Disponible sur: https://www.ameli.fr/llle-et-vilaine/assure/sante/themes/lupus-erythemateux/traitement

2. Lupus.be [Internet]. [cité 22 oct 2019]. Disponible sur: https://www.lupus.be/

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *