Lichen évolutif érosif



Définition

Dermatose cutanéo-muqueuse inflammatoire, bénigne mais chronique très fréquente. 
Atteint surtout les femmes entre 30 et 60 ans. Exceptionnel chez l’enfant.
Souvent associé à un diabète et une hypertension artérielle.

Origine auto-immune de cause inconnue : réaction cytotoxique des lymphocytes T  contre les kératinocytes épithéliaux.

Étiologies possibles :
– Maladies associées : hépatopathies chroniques, papillomavirus (HPV)
– Réaction du greffon contre l’hôte
– Médicaments : antipaludéens, AINS, antihypertenseurs, diurétiques, B-bloquants, antidiabétiques oraux, antiviraux…
– Contact avec certains matériaux dentaires (amalgame, nickel, or…)
– Habitudes de vie : tabac, alcool


Signes cliniques

  • Érosions et zones de desquamation de taille variable, de forme irrégulière, à bords plats, dont le fond est recouvert d’un enduit fibrineux jaunâtre.
  • Aréole érythémateuse plus ou moins large en périphérie de chaque lésion
  • Stries blanchâtres réticulées visibles autour des érosions.

Signes généraux associés : 
– douleur avec parfois limitation de l’ouverture buccale
– sécheresse buccale
– brûlure
– difficulté d’alimentation


Localisation

Peut toucher toutes les muqueuses.


Diagnostic différentiel

Gingivite


Examens complémentaires

Biopsie


Evolution

Imprévisible. Peut rester stable des années puis évoluer. A chaque poussée, l’infiltration du corps muqueux augmente.


Traitement

Application d’un corticostéroïde local (ex : fluocinonide, clobetasol) 4 à 6 fois par jour sur les sites lésionnels.

Ou :

  • Bain de bouche au Solupred® 20mg dissout dans l’eau 2 à 3 fois par jour.
  • Bains de bouche à la dexaméthasone 0.1%, un immunosuppresseur à effet anti-inflammatoire (ex : DECADRON®).

Si érosion sévère : 40 mg/j de prednisone en 1 fois le matin pendant 3 jours.


BIBLIOGRAPHIE

  1. La Muqueuse Buccale de la clinique au traitement, Roger Kuffer, Tommaso Lombardi, Corinne Husson-Bui, Bruno Courrier, Jacky Samson, édition Med’Com, 2009.
  2. Oral Pathology, Clinical pathologic correlations, Regezi, Sciubba, Jordan, 7e édition, 2017.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site est destiné aux professionnels de santé.