Ulcère éosinophile



Définition

Lésion bénigne auto-limitante ulcérative de la muqueuse buccale.


Etiologie

Elle est peu connue, mais peut être associée à un facteur traumatique, en particulier chez les sujets jeunes.

Les patients touchés sont souvent des adultes de 40 à 60 ans. Les hommes sont plus souvent atteints que les femmes.


Signes cliniques

Ulcération cratéiforme douloureuse à surface irrégulière, les bords sont surélevés et indurés.


Localisation

Touche le plus souvent la langue, les lèvres, la muqueuse buccale, le palais et les gencives.


Diagnostic différentiel

  • Ulcère traumatique,
  • Aphtose,
  • Sialométaplasie nécrosante,
  • Tuberculose,
  • Syphilis,
  • Carcinome,
  • Lymphome,
  • Leucémie,
  • Granulomatose de Wegener. 

Examens complémentaires

Une biopsie de la lésion permettra de confirmer le diagnostic.


Evolution

L’ulcère persiste pendant plusieurs semaines, mais une guérison spontanée est le plus souvent possible. Les récurrences sont rares.

Traitement

Pas de traitement, ou excision chirurgicale.


BIBLIOGRAPHIE

1. Dhanrajani P, Cropley PW. Oral eosinophilic or traumatic ulcer: A case report and brief review. Natl J Maxillofac Surg. 2015;6(2):237 40.

2. Fonseca FP, de Andrade BAB, Coletta RD, Vargas PA, Lopes MA, de Almeida OP, et al. Clinicopathological and immunohistochemical analysis of 19 cases of oral eosinophilic ulcers. Oral Surg Oral Med Oral Pathol Oral Radiol. avr 2013;115(4):532 40.

3. Sugaya N, Martignago F, Pinto D, Migliari D. Recurrent Oral Eosinophilic Ulcers of the Oral Mucosa. A Case Report. Open Dent J. 29 janv 2018;12:19 23.

4. Laskaris G. Color Atlas of Oral Diseases: Diagnosis and Treatment. Thieme; 2017. 710 p

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *